Le coin de l'astrophotographe

quel-materiel

Comment régler son APN ?

Voici les réglages à faire pour utiliser au mieux son APN en astrophotographie.
(Ceux-ci sont basés sur mon expérience personnel, il n’est pas interdit de tester d’autres méthodes).

Tout d’abord il faudra choisir un format de fichier qui permet de récupérer l’image vierge de tout traitement, c’est le format RAW.

Suivant la marque de votre appareil photo l’extension des fichiers RAW ne sera pas identique :

  • NEF pour Nikon
  • CRW pour un Canon 300D
  • CR2 pour un Canon 350D ou 20D
  • ORF pour Olympus

Le format .jpg peut tout à fait être utilisé dans un premier temps, mais il s’agit d’un format destructif et lorsqu’il va s’agir de traiter les images pour les améliorer on risque en fait de les dégrader fortement ! Une fois le format de fichier choisi il faut définir la sensibilité à utiliser :

Pour tous les réglages préliminaires ( cadrage, mise au point ) on peut utiliser sans problème la sensibilité la plus élevée disponible (suivant les modèles 1600 ou 3200 iso).

Pour les images par contre il va falloir trouver le meilleur compromis pour avoir une sensibilité élevée mais pas trop par rapport au capacité de votre APN.
Sans rentrer dans les détails une sensibilité de 400 iso est optimale pour un 300D, par contre on peut « monter » à 800 iso avec un 350D et 1000 iso avec un 20D.
Il faut aussi savoir que plus la température extérieure est élevée et plus les problèmes d’ électronique des capteurs sont importants (en particulier ce qu’on appelle le signal thermique) et qu’il faudra certainement diminuer la sensibilité.
Et donc en Hiver on pourra augmenter un peu plus cette sensibilité (par exemple on pourra régler un 300D sur 800 iso sans problème…).
Pour le choix de la température de couleur ( balance des blancs )je vous conseille : ‘Lumière du jour’ soit environ 5400°K même si ce réglage n’est pas important.
En effet comme les prises de vue sont effectuées en RAW ce réglage n’est valable que lorsque vous regardez l’image sur l’écran arrière de votre APN, et vous devrez de toute manière l’ajuster lors du traitement des images.
Puis il faudra se placer en « mode manuel » afin de choisir son temps de pose qui peut varier de quelques secondes à plusieurs minutes.

Il faudra aussi utiliser le retardateur pour éviter les vibrations lors du déclenchement.
Si vous faites des photos avec un objectif photographique il faudra aussi déterminer l’ouverture à utiliser (en général il faudra fermer un peu le diaphragme pour éviter que les principaux défauts de l’objectif ne se voient trop).
Remarque : pour les temps de pose de plus de 30s il faudra indiquer la valeur « BULB », l’utilisation d’une télécommande est alors vivement recommandée…

Les derniers trucs :

  • Je vous conseille de régler la luminosité de l’écran arrière de votre APN à un niveau faible, sinon vos images seront sûrement sous exposées.
  • N’oubliez pas de prendre au moins 2 batteries pour ne pas avoir à ranger le matériel plus tôt que prévu…
  • Et prévoyez une carte mémoire suffisamment grande car le format RAW prend de la place (surtout si vous faites beaucoup de poses courtes, 1Go risque d’être un peu juste ! ).

Et maintenant une fois vos précieuses images acquises il ne reste plus qu’à les traiter.

Comment faire la mise au point ?

Faire une bonne mise au point est un élément crucial en astrophotographie et c’était déjà un problème important avec les appareils photos argentiques.

Toutefois il ne faut pas croire qu’avec un appareil numérique celle-ci va se faire automatiquement !!

En effet s’il est tentant d’utiliser l’autofocus en visant une étoile brillante lorsqu’on utilise un objectif photo, le résultat sera le plus souvent approximatif.
De plus avec un télescope ou une lunette astronomique la mise au point manuelle s’impose…

Il existe heureusement plusieurs méthodes pour nous faciliter la tâche :

  • Le masque à trous
  • La méthode des « aigrettes »
  • Le masque de focalisation de Bahtinov
  • À l’aide d’un logiciel (mais nécessite un ordinateur à proximité…)
  • Et maintenant un nouvelle fonction disponible sur la plupart des reflex : le LiveView (mode vidéo qui permet de faire la mise au point facilement sur une étoile)

La méthode des « aigrettes »

Aujourd’hui nous allons détailler une technique assez simple et efficace pour faire la mise au point en astrophotographie avec un APN.

Lorsque l’on observe des étoiles brillantes dans un télescope Newton on observe : 

M45

m45L_red2_filtered

Ces aigrettes sont tout simplement un conséquence de la structure d’un télescope Newton qui a besoin d’une « araignée » pour tenir le miroir secondaire : 

Araignée Newton

araignee_newton1

Et ces aigrettes ont la particularité d’être dédoublées si la mise au point n’est pas bonne : 

Etoile défocalisée

Etoile_defocalisee1

On peut donc se servir de cette information pour faire un mise au point correct avec son APN si celui-ci est sur un télescope Newton.

Mais on peut aussi se servir de cette technique avec une lunette ou un simple objectif photo en ajoutant « un araignée » à notre matériel.

Le plus simple et de fixer deux fils tendus et perpendiculaires sur votre objectif : 

Aigrettes Fils

photo_fil_aigrettes

Une fois ce montage réalisé il suffit de prendre un succession de photos et d’observer les aigrettes formées, la mise au point sera optimale lorsque celles-ci ne seront pas dédoublées et qu’elles seront les plus fines et les plus longues possibles : Aigrettes sur des étoiles de M45

Toutefois si votre appareil possède la fonction live view, vous pouvez faire cette mise au point très rapidement en observant les aigrettes « en direct » sur l’écran arrière de votre APN (en zoomant sur l’image pour avoir le plus de précision possible d’ailleurs).

P-S : le masque de « Bahtinov » est un dérivé de cette méthode, il faudra faire un test comparatif pour voir s’il y a une réelle différence entre les deux.